KI-NDOKI

 

               L'Ecole initiatique d'Elévation de Consciences propose à ses membres la science sacrée multi-dimentionnelle, le KI-NDOKI, issu de la tradition de l'école kongo. Cette science sacrée est celle d'un language multidimentionnel de la Lumière, du son, des symboles codes et de l'énergie. Elle est la fondation de toutes les formes d'apprentissage, à la fois en tant qu'art créatif et science d'une grande technicité.

Contrairement à ce qui a été propagé comme mensonge au cours de l'histoire coloniale en afrique sur le Ki-NDOKI, l'école ki-muntu de cet âge de verseau revient pour sa purification énergétique.

Dans son Dictionnaire kikongo-français, KARL LAMAN stipule que: "On croit généralement que le mot ndoki  dérive du verbe loka, qu'on assimile à tort au verbe maudire (singa). Cependant, cette croyance ne se justifie pas du point de vue grammatical. En kikongo (la langue des Besikongo) on forme le mot qui désigne la personne faisant l'action du verbe en ajoutant n' devant l'infinitif du verbe et en remplaçant la terminaison a par i, sauf pour les verbes monosyllabiques et ceux commençant par fcwou b."

Pour confirmer cette assertion, nous allons prendre quelques exemples:

  • Luka = vomir → n'luki = celui qui vomit
  • Losa = jeter → n'losi = celui qui jette
  • Sika = tirer → n'siki = le tireur
  • Yemba = voler → n'yembi = le voleur

Suivant cette règle, du verbe loka (prier en mettant en garde) provient le mot n'loki (celui qui prie en mettant le malfaiteur en garde) et le mot ndoki, comme terme désignant celui qui fait une action, doit provenir du verbe doka.

Mais ce verbe a perdu sa place dans la plupart des langues énergétiques kongo et dans l'un d'eux, le kibembe, il a même pris le sens de "maudire". Cet état de choses, j'ose le croire, est dû au fait de l'assimilation du mot ndoki à sorcier par les colons.

L'activité essentiel du sorcier étant de maudire, ainsi par assimilation ignorante, les mots doka et ndoki ont pris respectivement les sens de maudire et de celui qui maudit. Cependant on peut encore retrouver le vrai sens du mot ndoki en se référant aux mots de la même famille et en examinant le système d'éducation précoloniale.

 

L'éducation en Afrique précoloniale et en Égypte pharaonique, ainsi que nous le verrons plus loin, comportait trois phases symbolisant : la mort, la vie avec les "esprits" et la résurrection.

La première phase consistait à soumettre les émotions négatives et la volonté humaine. On trouve dans la famille de ndoki des mots ayant trait à la soumission :

 

  • dokisa = soumettre
  • dokama = s'incliner
  • doka = être courbé, d'où on tire : n'doki = celui qui est soumis.

 

Dans cette phase l'initié était parfois soumis à des épreuves douloureuses comme la circoncision. On l'exhortait alors à faire montre de courage, d'endurance et d'héroïsme.

 Parlant de la quatrième phase de l'initiation au Lemba, FUKIAU (le Mukongo et le monde qui l'entourait, Kinshasa, 1969, p. 137) écrit : "Dans cette phase, le candidat [prêtre] apprenait une vertu capitale : l'endurance".

 

  • dodikila = exhorter
  • dokalala = exhorté
  • doka = persuadé

 

Dans la seconde phase, symbolisant la vie avec les "esprits", l'initié apprenait les enseignements secrets, c'est la phase d'instruction exprimée par les mots suivants :

  • kindokila = claquement de deux doigts en demandant la parole ; celui qui pose des questions. Un proverbe kongo dit : "kindokila mumbuesa diela" (qui pose des questions accroît l'intelligence de plusieurs personnes) [J. Bahelele, Kinzonzi ye ntekolo andi Makundu, Matadi, 1948, p.62].

dokidika = instruire. D'où on tire : kidokidika = s'instruire et kidokidiki qui est une variante de ndoki dans le sens de "celui qui s'instruit". On trouve plusieurs paires de ce genre en kikongo. Exemple :

 

  • obstruer = kaka ; kakidika
  • déposer = lumba ; lumbidika [J. Van Dyck, F.S.C., Vocabulaire kikongo-français, Tumba.]

 

D'où on tire :

 

  • n'kaki = kikakidiki = celui qui obstrue
  • n'lumbi = kilumbidiki = celui qui dépose
  • n'doki = ndoki = kidokidiki = celui qui s'instruit

 

Doka = inculquer ; d'où on tire n'doki, celui qui inculque ; l'instructeur.

 

Dans la troisième phase, symbolisant la résurrection, l'initié ayant abandonné une personnalité vile est maintenant né de nouveau ; ses connaissances se sont étendues et ses facultés éthériques réveillées ou étendues. FUKIAU écrit : "Ceux qui entraient au Buelo étaient fardés de chaux tout autour de leur yeux en signe d'augmentation de la vue ou de la clarté". (op. cit, p.37)

 

Les mots suivant de la famille de ndoki  évoquent cette phase :

 

  • doka = étendre
  • makutu ma doka = oreille fines ; il est à noter que la chouette, un symbole du kidonki  a une ouïe très fine.

 

Dans la dernière phase de l'initiation du Kimpasi (une des écoles de la tradition Kongo), le prêtre (ou la prêtresse) initiateur, pendant qu'il lave le visage et la tête de l'élève s'écrit : ma dokele (ils sont ouverts), c'est-à-dire, la cécité et la surdité spirituelle de l'élève ont été guéries ; mais il reste à l'élève de persévérer dans la purification de son moi pour que cette guérison se manifeste dans son expérience de tous les jours.

 

Le verbe doka vu sous l'angle de tout ce développement inclut les concepts de la soumission, de la persuasion, de l'instruction et de l'extension de la portée des sens.

Ce verbe veut dire : recevoir l'instruction qui permet de soumettre une personnalité vile en vue de réveiller ou d'étendre les facultés éthériques. De ce verbe provient le mot n'doki  que l'usage a transformé en ndoki et du mot ndoki  provient kindoki.

 

Le mot kindoki se réfère donc aux trois phases de l'éducation initiatique, et aux trois pilliers de la tradition kongo (les makuku matatu : Mpânzu, Nzaku et Nzinga). 

Le mot ndoki désigne celui qui par une discipline rigoureuse a mis les rênes à ses émotions négatives et à la volonté humaine et par l'instruction aux mystères et par leur mise en pratique s'est élevé à une personnalité nouvelle nantie des facultés éthériques éveillées ou étendues ; un ndoki est un brave, un sage, un puissant, quelqu'un sur qui la société peut compter pour sa protection, son épanouissement et le maintient de l'équilibre des liens communautaires ; quelqu'un nanti des compétences spirituelles, ethériques, intellectuelles et physique.

("Pour approfondir les connaissances sur le kindoki nous vous conseillons le livre de Mr KIATEZUA LUBANZADIO LUYALUKA, Vaincre la sorcellerie en Afrique, une étude de la spiritualité en milieu Kongo, L'Harmattan, 2009, p.20-22")

 

Cet extrait présenté ci-dessus est tout à fait clair sur la signification profonde du Ki-Ndoki. Ce terme désigne donc les facultés et le savoir par l'Initiation de celui qui a réussi à étendre sa Conscience(Multidimensionnelle) et à développer ses SENS supérieurs. Bien que certaines personnes puissent bien évidemment utiliser le Ki-Ndoki comme ensemble des techniques à des fins maléfiques, celui-ci ne doit pour autant être réduit exclusivement à cet usage ( ne confondons pas celui qui utilise la science et la science utilisée).

L'école Kimuntu se présente donc comme restituteur de cette science multidimentionnelle dénaturée par l'esprit de domination colonial sur le continent africain.

 L'Initiation peut donc être utilisée à des fins Maâtiques ou Anti-Maâtiques. L'expansion de Conscience peut être dans un cadre Organique (naturel, divin) ou Inorganique (non naturel, anti-divin).

 

La science sacrée multidimentionnelle (le KI-NDOKI) est donc uilisée à la fois pour enseigner, guérir et même, servir de structure à partir de laquelle on peut créer des manifestations. Avec le Ki-NDOKI, on peut aussi déchiffrer les codes de systèmes de portails dans le temps et verrouillages dimentionnels grâce aux techniques de méditations multidimentionnelles (SAMBILA), et c'est aussi la méthode utilisée par ceux qui souhaitent communiquer avec notre dimension au moyen de ce système.

Ce qu'il faut retenir c'est que le KI-NDOKI n'est ni bon ni mauvais en soi, ni celeste ni divin, ni diabolique ou maléfique. C'est simplement un outil que l'on peut utiliser pour transmettre des significations. L'intention aussi bien que l'habilité avec lesquelles on utilise cette science sacrée , détermineront sa valeur.

Il est peut être temps pour les africains de se débarraser de leurs peurs autant que de leurs superstitions et qu'ils apprenent la Science Sacrée multidimentionnelle qui est le KI-NDOKI. C'est la connaissance de cette science qui a fait les grandes civilisations qui nous permettra  de devenir nous-mêmes des êtres multidimensionnels possédant une sagesse et des technologies qui vont au-delà de ce que les falsificateurs égocentriques nous offrent aujourd'hui.

  1. I-) Du KI-NDOKI au KI-KONGO:

La Science Sacrée "KI-NDOKI" se comprend, s'interprete, s'explique se transmet..., à travers un language initiatique codé issu de l'expérimentation multi-dimentionnelle des grands initiés de la tradition Kongo. Ce language est le KI-KONGO. 

Le KI-NDOKI, science de la dynamique de l'énergie telle qu'elle s'applique à un univers multidimensionnel en mouvement perpétuel, se comprend qu'à travers un ensemble de SONS vibrationnel (énergie en mouvement) qui ont été codé dans le KI-KONGO.

Le KI-KONGO est donc l'expression vocale ou verbale des énergies en vibration qu'explique la science KI-NDOKI en d'autres termes c'est par le KI-KONGO que l'on peut comprendre le KI-NDOKI.

Tout être parlant le KI-KONGO est donc un initié, un NDOKI, détenteur de la science sacrée multidimensionnelle qui est le KI-NDOKI.

Il existe donc un lien intrinsèque entre le KI-NDOKI et le KI-KONGO qui est fondé sur la maitrise de la lumière, du son, de la fréquence et de l'énergie électromagnétique.

Car, en effet le KI-NDOKI est la science qui explique pour les KONGOs toutes les structures électromagnétique du cosmos par lesquelles l'ensemble des formes matérielles (physiques) sont construites. Cette science explique les mécanismes par lesquels le KI-MUNTU (supra-mental) parvient à sa diversification et son individualisation dimensionnelle.

Pour les initiés de l'école KONGO, le KI-NDOKI est la science de la création, car c'est grâce à la dynamique du KI-NDOKI que la création a lieu, et, pour comprendre ces mécanismes il faut avoir accès au KI-KONGO.

Les KONGOs reconnaissent qu'il existe une Intelligence SUPRÊME organisatrice et une force créatrice douée de sensation aux vastes proportions qui est responsable pour l'organisation et la création du NZA. C'est à travers le KI-NDOKI que nous pouvons explorer la dynamique de l'énergie et de la conscience par lesquelles le NZA et toutes les formes, autant que tous les êtres, bénéficient de cette organisation en provenance de la Source Créatrice Centrale. Mais l'accès à la connaissance de la Science Sacrée KI-NDOKI ne passe que par l'apprentissage et la maitrise de son language dans l'énergie dense (matière), le KI-KONGO.

Le KI-KONGO permet par sa maitrise, l'accès à la communication inter et intra-dimensionnele, l'art sacrée de la guérison par des SONS, l'accélération du code génétique et l'avancement de l'évolution spirituelle, jusqu'à permettre la maitrise aux initiés des technologies avancées telles celle de la construction et l'assemblage des vaiseaux de transport multi-dimensionnel fonctionnant au générateur d'énergie libre ( cas du AIR MAKANA au kongo Brazzaville). La maitrise du KI-KONGO comme cristalisation de l'énergie expliquée par le KI-NDOKI permet la manipulation de portails dans l'espace temps.

S'initier au KI-NDOKI à travers l'école Initiatique KI-MUNTU permet d'obtenir la connaissance fondamentale selon laquelle on peut avoir la maitrise à la fois de la matière et de la conscience.

 

II-) Le KI-KONGO: cristallisation des vibrations sonores issues de la Science Sacrée "KI-NDOKI"

 Le KI-KONGO est définit par Mbuta NSWADI comme la cristallisation multi-fractale des vibrations sonores issues du NZA, qui ne se comprend que par le KI-NDOKI. Mais, pour saisir d'avantage la complexité de ce language, il faut tout d'abord saisir ses différentes énergies. 

Dans le souci de comprendre le fonctionnement énergétique du Cosmos (NZA) dans lequel ils vivent, les BA-KONGOS ont pu par l'expérimentation des différentes techniques de méditation avoir accès aux différents SONS qui emanent du NZA. La compréhension et la cristallisation de ces vibrations sonores a donné naissance à un langage code ( le "KI-KONGO). La connaissance des SONS qui émanaient des différentes énergies du NZA les a permi de cerner sa profondeur, sa structure, son origine.

En effet:

Le son I (iiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii) est le son de l'énergie qui anime toute chose dans le cosmos connu et inconnu. C'est le son de l'énergie vribrationnelle du NOUN. C'est le son vibratoire de l'énergie du TOUT.

Le son A (aaaaaaaaaaaaaaaaa) est le son que prend l'énergie du TOUT (I (iiiiiiii)) après sa dimensionnalisation; de la dimension superieure vers les dimension inferieure, de l'infinement grand à l'infinement petit. Le son vibratoire A (aaaaaaaaaaaa) est donc lié à l'individualisation de l'énergie du tout :

Son i

I = A + A + A +...+ A = Somme multi-fractale des sons holographiques individualisés dans les différentes dimensions = Son de l'énergie du TOUT. Disant le SON qu'a l'énergie du TOUT en vibration.

Le SON O (oooooooooooooooooooooo) est le son que prend l'énergie individualisé, disant le son A (aaaaaaaaa) lorsqu'il fait un sens inverse ( un retour vers le cercle caché de la connaissance suprême) vers le son du TOUT (I(iiii)). Cela renvoit à un deplacement spiral de l'énergie dimensionnelle vers le cercle (Râ), le TOUT.

Le SON U (ou, ou, ou.....) est le son que prend l'énergie d'interconnexion entre toute chose dans une dimension . L'ouverture vers les autres qui ne sont autres que soit même. C'est le son de l'énergie de la Vie en action on peux dire en mouvement.
Le SON E (eeeeeeeeeeeeeeeeeee) c'est l'inverse du son U (ou); le bruit qu'effectue l'énergie qui quitte les autres pour venir vers SOI. 


N'oublions pas que les Energies se deplacent du haut en bas, du bas en haut, de gauche à droite, de la droite vers la gauche, et tout ces mouvements modifient le sens des mot que l'on doit avoir. Après tout ce que nous venons de voire ci haut, nous allons maintenant entrer dans quelque chose que beaucoup ne connaissent pas, cela concerne l'explication des 5 énergies que l'on capte au MBONGUI ( l'arbre à palabre , centre initiatique de la tradition kongo...).

nous allons prendre l'exemple que sur 2 d'entre eux ( cf cours sur la langue Ki-KONGO):

L'Energie du MBI: 

Ce SON peut être défini comme l'amplification multificative de l'énergie en vibration, du TOUT. Puisque cette énergie se retrouve dans une dimension, l'exemple ici est celui de la goutte d'eau et l'ocean.


Imaginons que la gouttelette d'eau fait partie de l'ocean,ce qui est logique. Lorsqu'une seule gouttelette est extraite de l'ocean, elle va contenir toute la structure de l'ocean. Elle va poseder la même structure que l'océan, c'est ce qu'on appelle par le principe holographique de l'eau. Donc ici, par rapport à notre cas nous avons toute l'énergie du TOUT ( avec son I(iiii)) présente dans une dimension. C'est ce que nous appelons MBI.

 


C'est la même chose pour le MBA, amplification multiplicative de l'énergie de la dimension (seulement de la dimension). N'oublions pas que le son A est issu du I mais n'est pas le I ( mais une partie du I ). Le MBA c'est ce que les initiés appellent le feu divin. Pour eux, ce feu est très accéssible et très pur et sacréc'est ce que le TOUT les a donné, dans leur réalité,  leur dimension.


Le son N renvoit à la conscience personnifié de l'HOMME: le MOI, le JE; alors que le SON Z renvoit  à une énergie dynamique en mouvement non statique. 

Le NZA peut alors se définir comme l'énergie individuelle A, en mouvement (Z) dont je fais partie N). C'est ce que on appelle le NZA ou le COSMOS en ki-kongo. Cela renvoit aussi au MONDE, PAYS , REGION, village ....

Le SON NZA-MBI est donc l'amplification de l'énergie du TOUT (MBI) individualisé dans une dimension (A) en espansion (Z) dans je fais partie (N).  NZA-MBI est la fusion du Cosmos (NZA) et de l'énergie qui l'anime (MBI).

Le son KI dans le langage KI-KONGO est une combinaison de deux SONS vibrationnels. Le son K qui est celui d'une énergie en mouvement (expansion) partant d'un point pour ensuite se disperser; et le SON I (definis ci-dessus).

Le KI peut donc se définir comme le SON de l'énergie du TOUT en expansion (mouvement), c'est la source de tout mouvement et de toute vie par sa possibilté à entrainer le changement qui est causé par ce mouvement. Cette énergie est partout dans le NZA, elle circule dans le MUNTU, dans le corps des animaux et dans la terre. Tout le NZA contient le KI. Les molécules minérales se transforment en molécules animales ou humaines par l'intervention de ce KI. Il y a mort lorsque le KI se déconnecte de l'ordinateur biologique holographique que nous appellons Corps. Les particules minérales redeviennent ce qu'elles sont par nature et se transforment en absence du KI en regne minéral.

L'école KI-Muntu dans ses enseignements montre que l'énergie KI renferme plusieurs sous énergies ayant des fonctionnalités différentes. Par exemple, lorsqu'un être est malade, c'est son KI qui circule mal, lorsqu'il meurt c'est son KI qui se déconnecte de lui. Cette énergie est donc celle de l'expansion ou prolongement de la vie même.

Le SON NGO est composé comme nous le constatons de 3 SONs en vibration. Le N et le O (déja defini), le SON G qui renvoit à l'énergie de la fluidité, disant l'énergie vitale. 

Le NGO est donc l'énerie de la vie qui me contient où dont je fais partie et qui s'oriente vers le centre caché de la connaissance. C'est cette énergie de la Vie que porte les Léopards dans la tradition KONGO.

550056-549125855099262-107441785-n.jpg

 

NGO = Léopard

KONGO est l'énergie qui me contient, partie d'un point pour son expansion et qui à été maitrisé pour ensuite s'orienté vers le centre caché de la connaissance suprême. C'est ce qui a donné dans la tradition KONGO la notion des dompteurs de léopard. Des êtres capables de soumettre l'instinct du leopard en maitrisant sa force caché. 

Ecole kimuntu

 

Un Kongo avec sa peau de léopard en égypte antique devant osiris

Kongo 1

Parallelisme entre l'égypte antique à gauche et l'afrique du sud actuel à droite

KONGO n'est donc pas une tribu mais plutot un etat initiatique que doit atteindre un être pour pouvoir ascensionner. Cependant les être qui ont la maitrise des énergies du cercle caché (les KONGOs) sont des êtres qui étudient la science sacrée le "KI-NDOKI" ce qui fait d'eux les NDOKI ( spécialiste de la science sacrée ) et parlent une langue multidimentionnelle le KI-KONGO.

La cristallisation des SONS est donc une réalité par le KI-KONGO. Cependant retenons que ce que nous venons de voire est plus complexe que ça, puisque chaque SONs en KI-KONGO est multidimensionnel et fait intervenir de la géométrie sacrée multi-fractale que l'école ki-muntu donne dans ses enseignements. C'est donc à travers le KI-KONGO que le KI-NDOKI s'explique. 

En sommes, un KONGO est un initié de haut niveau qui a le KI-Muntu ( supra-mental ), après avoir étudié les profondeurs du NZA (Cosmos) par la science sacrée (KI-NDOKI) à travers la maitrise de son expression vocale le KI-KONGO faisant de lui un NDOKI.

III-) Le KI-NDOKI et les structures géométriques du KI-MUNTU.

Le KI-NDOKI contient des codes géométriques qui gèrent les différentes activités des codes de lumière du KI-MUNTU contenus dans l'ADN du MUNTU. La manipulation des codes du KI-NDOKI peut avoir des effets bénéfiques ou néfastes pour le MUNTU. Pour ce faire, les Longokis (etudiant(e)s) de l'école KI-MUNTU comprennent le fonctionnement du mécanisme du système biolectrique du corps du MUNTU et sa manière de fonctionner à l'interieur d'un organisme vivant. Cela demande une certaine maitrise de la relation entre la forme et l'énergie qui n'est possible qu'à travers la compréhesion du KI-NDOKI. Ce qu'il faut comprendre c'est que la Biologie humaine s'exprime à travers des structures géométriques de canalisation des énergies (SONS) tout à fait différents de ce que la conscience humaine actuelle pense ou imagine. Le KI-KONGO, le langage des rélations entre les énergies, utilise le langage de la structure de nos cellules car, ce langage est en effet présent dans chaque molécule de notre monde à trois dimension.

Un être utilisant en mal les techniques de la science sacrée (KI-NDOKI) est capable de créer des grandes interférences dans nos perceptions. Il peut aussi grâce à la mécanique des particules de l'énergie créer des hallucinations individuelles où globales qui peuvent affecter tout un corps humain ou toute une famille ou communauté. Ce dernier peut aussi entrainer une rupture entre le corps et l'esprit, causer les maladies suite au désordre énergétique.

La science sacrée (KI-NDOKI) peut aussi apporter le bien être total par la manipulation des structures géométriques du supra-mental (KI-MUNTU).

Il existe donc une gamme des techniques géométriques basées sur la canalisation des SONS, de la lumière et des Couleurs que propose l'école Ki-MUNTU pour se protéger contre l'émission ou attaque des énergies nocives, et pour restructurer l'ADN et sa couche morphogénétique.

 

 

Sous l'inspiration des Longis Meri Urta KAMA et Dean

 

Mbuta NSWADI KIMBAZI

 

Commentaires

  • holyangelspreschool
    Medicament en ligne http://holyangelspreschool.org.uk/sites/default/files/tmb/pharmacie/atorvastatin.html prix dus en pharmacie.
  • bsolution
    Online canada with prescription http://www.brandssolution.co.uk/uploads/160_120/pharmacy/voltarene.html buy medicine online.
  • Pierrot
    • 3. Pierrot Le 20/02/2017
    Salut d´abord infiniment merci pour toutes ces informations.
    J´ai une question s´il vous plait, c´est concernant la menstruation des femmes et la réproduction de l´homme selon la tradition du Kongo primordiale.
    C´est à dire pourquoi les femmes ont des menstruation s´il vous plait, il parait que c´est pas une simple question de d´ovulation.

    Infiniment merci pour votre lumière et à bientôt.
  • luis
    • 4. luis Le 05/12/2016
    muy bueno su escrito, es uno de los mejores que he leído por estos medios, lo felicito por su iniciativa de impartir conocimientos.
  • kintuadi
    • 5. kintuadi Le 05/12/2016
    hum hum la puissance on sens la puissance des mot
  • mansa01
    • 6. mansa01 Le 10/08/2016
    merci bien
  • akhenya
    • 7. akhenya Le 19/07/2016
    Vous connaitrez la verite, et la verite vous affranchira... A chacun sa verite, a chacun son affranchissement...
  • Fabrice
    • 8. Fabrice Le 05/06/2016
    S'il vous qui peu m'aider, comment sa marche?
  • kongo dieto
    • 9. kongo dieto Le 17/05/2016
    merçi mbuta je veux devenir etudiant,je suis en angola
  • john8lo
    • 10. john8lo Le 25/10/2015
    Grande est ma joie de retrouver le chemin de la vie slt
  • Nswadi
    • 11. Nswadi Le 24/10/2015
    pour ceux veulent se connecter et poser des questions via le skype de l'École ki-muntu : ecole-ki-muntu
  • mahamat
    • 12. mahamat Le 08/09/2015
    pour ma part mais bon ce n'est que mon avis ndoki vient de bondokiya il suffit de chercher par vous meme et vous allez trouver des similitudes.
    on fait s'agit du nom d'une ancienne divinité semitique representé avec la foudre c'est un cracheur de foudre d'ou le nom du fusil mondoki ou bondokiya qui crache du feux et qui tue d'ou le mot ndoki, mondoki fusil en lingala bondokiya fusil en arabe ça aurait aussi etre possible de dire mondokiya
  • Luvualo Nambewo
    • 13. Luvualo Nambewo Le 22/08/2015
    Après avoir lu le "Code Noir", document qui reglementait l'esclavage et maitenant ce texte qui vient de eclaircir notre essence, je vous felicite pour cette grande initiative. Je manifeste ici ma volonté de aprendre plus a ce propos. Je vous embrasse!
  • kanga
    • 14. kanga Le 01/06/2015
    Je voudrais m'inscrire à l'école initiatique svp
  • Luafa isenge
    • 15. Luafa isenge Le 01/05/2015
    Mbote. Après avoir parcouru ce site, j'ai le sentiment de retrouver ma source me poussant à devenir nlongoki al ecole initiatique ki-muntu, tel est mon desire. Resident à kinshasa, email:Joelisenge@yahoo.fr
  • LONDA
    • 16. LONDA Le 05/04/2015
    C'est trés bien pour un retour au source car nous périssons par manque de connaissance de nous même. Je souhaiterai savoir si vous pratiquez le mandombe, l'écriture négro africain.Matondi
  • govicci
    • 17. govicci Le 28/03/2015
    je suis
  • govicci
    • 18. govicci Le 28/03/2015
    agréablement impatient
  • linda27
    • 19. linda27 Le 10/03/2015
    c'est impeccable
  • Nsonge
    • 20. Nsonge Le 06/01/2015
    Matondo mbuta, ezali nkamuna...
  • Kutuml Kuala
    Je trouve que c'est profond et un peu complexe
  • kimuntu
    Merci à toi MBOMA d'avoir tout lu et compris le message.
  • mboma
    • 23. mboma Le 18/11/2014
    c'est bien expliqué en tout cas merci

Voir plus de commentaires

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau